Pourquoi Michel Dagbert ne termine-t-il pas son mandat de Président du Conseil départemental du Pas-de-Calais ?

Dominique Dupilet, son prédécesseur avait été clair lorsqu’il a décidé d’arrêter son mandat de Président du Conseil général du Pas-de-Calais.

Il ne voulait pas éteindre la lumière du Département alors que le gouvernement de François Hollande s’attaquait directement aux collectivités territoriales, dont les Départements. Il ne pouvait admettre qu’un Président socialiste et son gouvernement s’attaquent à la collectivité ayant pour cœur de compétence les Solidarités !

 

Ce fut donc Michel Dagbert qui lui succéda en 2014. Pourquoi abandonne-t-il ses responsabilités après seulement 3 ans ?

Peut-être parce qu’il a peur lui aussi d’éteindre la lumière.

Peut-être parce qu’il ne croit plus pouvoir sortir de l’ornière le Département du Pas-de-Calais en 2021.

Peut-être parce qu’il abandonne des politiques de soutien à certains publics défavorisés au profit de certaines politiques élitistes pour lesquelles le Département n’aurait jamais dû s’engager !

Parce que budgétairement et financièrement, il s’aperçoit que l’opposition de la Droite Républicaine, du Centre et des Indépendants a effectivement raison.

 

S’il n’est plus dans l’exécutif, il pourra toujours siéger au Conseil départemental même s’il est sénateur ! Ainsi va la loi encore appliquée sous E. Macron !!!

 

Si en 2014 il fut désigné comme candidat à la présidence par la majorité socialiste et communiste par une seule voix, la donne risque de changer pour sa succession.

 

Il y aura :

  • Les socialistes encore fiers d’être socialistes
  • Celles et ceux qui sont déjà engagés avec E. Macron et déjà En Marche depuis les législatives.
  • Celles et ceux qui ne savent pas encore ou plutôt qui n’osent pas encore le dire officiellement et qui négocient déjà pour les prochaines échéances.

 

Il est évident que le groupe En Marche va bouger dans les couloirs et arrière-cuisines du bureau du Président du Conseil départemental.

Nous verrons bien ce que feront les 4 conseillers départementaux communistes.

 

Tout cela est à suivre, mais une chose est sûre, les grands oubliés dans ces pathétiques manœuvres sont bien les électeurs qui ont élu ces politiques à géométrie variable !

 

Après on s’étonnera encore des votes extrêmes par de tels comportements sans oublier bien sûr les abstentionnistes !

 

Navrant… Oui, navrant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi Michel Dagbert ne termine-t-il pas son mandat de Président du Conseil départemental du Pas-de-Calais ?