Réserve parlementaire : la fameuse cagnotte électoraliste !

Tous les candidats aux sénatoriales revendiquent la fameuse réserve parlementaire qui a été supprimée par le Président Emmanuel Macron.

Cette décision, je la salue car lors de la campagne des législatives de juin dernier, nous y étions favorables. Pas question de changer.

 

Pour le Département du Pas-de-Calais, c’est 2.7 millions d’euros par an (soit 13.5 millions pour un mandat de 5 ans).

 

Alors que Jean-Marie Vanlerenberghe nous annonce qu’elle est à « réinventer sur des critères précis et transparents et gérée par un collectif de parlementaires » il y a beaucoup plus simple sans aucune mainmise des parlementaires ! Comme si cela leur était dû…

 

Une commission d’élus siège pour débattre de l’attribution de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR). Elle est capable de gérer ces 2.7 millions d’euros au profit des communes rurales sur les critères qui sont établis ou révisés par ses membres.

 

Après tout, la transparence et l’indépendance seront exemplaires et toutes les communes rurales seront mieux accompagnées financièrement.

 

Mais peut-être que Jean-Marie Vanlerenberghe et ses colistiers veulent faire oublier que le gouvernement a ponctionné 260 millions d’euros cette année aux enveloppes DETR et DSIL (Dotation de Soutien à l’Investissement Local) ?

 

A moins qu’ils ne fassent pas confiance aux services de la Préfecture et aux élus locaux ?

 

Bref ! On est capable de se renier pour être élu !

Réserve parlementaire : la fameuse cagnotte électoraliste !